Menu

Infirmière Coach de Santé

Améliorer la qualité de vie, Stimuler le changement, Prioriser la prévention

header photo

 

       

Éducation à la santé.

Généralités sur les médicaments.

De l'information pour une meilleure utilisation des médicaments.

Qu'est ce qu'un médicament?

Un médicament est une substance ou une composition ayant des propriétés curatives ou préventives à l'égard des maladies humaines ou animales, ainsi que tout produit pouvant être administré à l'homme ou à l'animal, en vue d'établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions organiques. (pharmaciens sans frontière, 2004).

 Composés de Principe actif  et d' excipients, certains médicaments exigent une ordonnance pour être vendus tandis que d'autres sont accessibles sur les tablettes de pharmacie et peuvent être vendus sans ordonnance.

Plusieurs noms existent pour le même médicament selon le fabricant; le nom est alors dit commercial. Parallèlement, chaque médicament a un nom commun reconnu internationalement.
Par exemple, Motrin® et Advil® sont deux noms commerciaux de médicaments contenant le même principe actif qui est l'ibupropfène.

 

 

Qu'est ce qu'un médicament générique?

La production et la commercialisation initiale d'un médicament (principe actif) est soumise à un brevet limité au laboratoire qui l'a découvert pendant une vingtaine d'années. Passé ce délais, d'autres laboratoires peuvent produire puis commercialiser ce même médicament sous forme de médicament générique. Cette version du médicament est généralement moins coûteuse car les frais d'étude et de recherche sont déjà amortis. Dans le corps, le médicament générique a la même action que le médicament d'origine. C'est simplement une copie de l'original composée du même principe actif, mais avec des excipients différents. 

La prescription de médicaments génériques est fortement encouragée par l'assurance maladie pour des raisons économiques. Mais, vous pouvez décider d'acheter la version originale qui coûte plus cher si vous préférez. Si votre condition de santé exige qu'il n' y ait pas de changement de la marque du médicament utilisé, votre médecin devra le spécifié sur l'ordonnance.

 

Quels sont les effets des médicament?

Suite à la prise d'un médicament, vous pourriez remarquer des réactions désagréables non souhaitées. On parlera alors d'effets indésirables dus au médicament. Ils peuvent se manifester par des diarrhées, vomissements, douleur abdominale, démangeaison et bien plus.

Pour savoir si le médicament pris est à l'origine des effets indésirables ressentis, posez-vous les questions suivante(Clayton, B. & Stock, Y. 2003):
1- Les symptômes sont-ils apparus rapidement après la première prise du médicament?
2- Les symptômes ont-ils disparu à l'arrêt du médicament?
3- Les symptômes sont-ils réapparus lors de la réintroduction du médicament?
4- La maladie en elle même peut-elle expliquer le phénomène?
5- D'autres médicaments pris en concomitance peuvent-ils expliquer le phénomène?

Des effets secondaires également peuvent se présenter suite à la prise d'un médicament. Ils sont directement associés au médicament qui, en plus de l'effet principal curatif ou préventif sur la maladie va avoir une autre action responsable de cet effet dit secondaire. Souvent indiqués par le fabricant, ceux-ci ne se manifestent pas toujours chez les personnes qui prennent ce médicament. 

 

Qu'est ce qui peut influencer l'action d'un médicament?

L'âge: Les groupes de populations les plus sensibles aux médicaments sont les nourrissons et les personnes âgées. Cela s'explique par l'immaturité du système organique des nourrissons puis, la dégénérescence du système organique associée à la prise simultanée de plusieurs médicaments chez les personnes âgées. 

Le sexe: L'efficacité d'un médicament ou ses effets indésirables peuvent être plus importantes  selon le sexe de la personne qui le prend.

L'obésité: La même dose de médicament respectivement administrée à une personne de petit poids puis à une personne obèse produira un effet plus intense chez la personne de petit poids car sa masse corporelle étant plus faible, la concentration du médicament sera bien plus élevée chez elle.

Le taux métabolique: Certains médicament peuvent augmenter ou diminuer l'ensemble des réactions se produisant dans les cellules.

Les maladies du foie et des reins: Les reins interviennent dans l'élimination. Leur atteinte peut engendrer une toxicité médicamenteuse. Par conséquent, les doses de médicaments sont réduites lors de maladies rénales. Pareillement, s'il s'agit de médicaments qui s'éliminent par le foie, son atteinte peut également engendrer une toxicité.
La liste ci-dessus n'est pas exhaustive. Les meilleures recommandations consistent donc à aviser votre médecin des médicaments que vous prenez, ne pas prendre des médicaments prescrits pour une autre personne que vous et de vous informer quant à la combinaison de médicaments prescrits et non prescrits. 

 

Quelles sont nos recommandations lors de la prise de médicament?

 

*Aviser votre médecin si prenez d'autres types de médicaments.

Si vous prenez des médicaments prescrits, non prescrits et des produits naturels, vous augmentez les risques d'interactions entre ces différents produits. Votre médecin ou votre pharmacien sauront vous conseiller à ce sujet.

 

*Attention, certains aliments peuvent interagir avec vos médicaments.

Certains aliments peuvent modifier l'effet des médicaments, rendant votre traitement dangereux pour votre santé ou inefficace. Nous pensons qu'il est donc primordial que vous soyez informé. Sachez que:

- Les produits laitiers peuvent affecter l'efficacité de certains antibiotiques. Par précaution, il est recommandé d'espacer la consommation des produits laitiers et la prise d'antibiotiques.

- Le pamplemousse et le jus de pamplemousse agissent sur certaines médications traitant l'hypertension ou abaissant le taux de cholestérol. Évitez donc d'en consommer si vous prenez de tels médicaments. Selon Clayton, B. & Stock, Y. (2003) « Même lorsque le client a bu du jus de pamplemousse le matin et ne prend son médicament que plus tard dans la journée, le métabolisme peut quand même être inhibé» 

- La prise de certains antidépresseurs (IMAO) associée à la consommation d'aliments riches en tyramine (fromage vieilli, extrait de levure, Chianti, etc) risque d'augmenter la pression artérielle de façon dangereuse (Clayton, B. & Stock, Y. 2003).

-Certains aliments, combinées à des médicaments peuvent en augmenter la toxicité. C'est le cas de la théophilline (médicament contre l'asthme) et la caféine; certains diurétiques (spironolactone) et les succédanés de sel (produit salant sans sel), puis certains antiacide (Maalox) avec des jus d'agrume (jus d'orange)

- La consommation d'alcool peut affecter votre vigilance. L'associer à des médicaments dont les effets secondaires potentiels sont la somnolence, les vertiges ou des problèmes respiratoires n'est pas une bonne idée. Aussi, en cas de prise de métronidazole (FlagylMD), il est déconseillé de prendre de l'alcool jusqu'à deux jours après la fin du traitement car celui-ci diminue l'élimination d'alcool. Toujours en association avec l'alcool, les effets indésirables des antibiotiques tels que la diarrhée par exemple peuvent être plus grave..

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez nos publications associées puis, toujours questionnez votre médecin sur les interactions possibles entre l'alimentation et les médicaments prescrits.

 

*Respectez la validité, la quantité et le moment de la prise médicamenteuse.

Une date de péremption est associée à chaque médicament. Lorsque celle-ci est dépassée, l'Ordre des pharmaciens du Québec recommande de ne plus d'utiliser le médicament . Celui-ci pourrait être toxique ou inactif. Cela, même si en 2012, une étude publiée dans la revue Archives of Internal Medicine montrait que certains médicaments seraient utilisables une quarantaine d'années après la date d'expiration. La meilleure pratique consiste à ne pas jetez les médicaments expirés, mais plutôt de les rapporter à votre pharmacien qui saura en disposer de façon sécuritaire.

 

Quand le médecin vous prescrit une certaine dose de médicament, c'est pour des raisons d'efficacité. En prendre moins réduirait cette efficacité. Puis, en prendre plus pourrait vous exposer à des effets secondaires plus importants, une surdose ou une toxicité médicamenteuse.

Chaque médicament est associé à une durée d'action. C'est ce qui explique la fréquence à laquelle le médicament doit être pris durant le traitement. Par exemple, un médicament contre la fièvre pourra être pris toutes les quatre heures. Si vous prenez des antibiotiques, la poursuite du traitement jusqu'à la fin, permet d'éliminer toutes les bactéries. Il faut donc continuer le traitement, même si vous vous sentez mieux. D'autres médicaments exigent une diminution progressive des doses avant l'arrêt sous peine de mettre votre santé en danger.

 

*Pour ne pas oublier la prise de vos médicaments.

- Prenez toujours votre médicament à la même heure (repas, coucher, etc...). Ainsi, il sera dans votre routine quotidienne et vous le prendrez par habitude sans même y penser.
- Programmez une alarme sur votre téléphone cellulaire pour vous rappeler de prendre votre médicament.
- Instaurez un système de pilulier préparé par vous même, votre infirmière ou votre pharmacien.
- Placez vos médicaments à coté d'un objet quotidien incontournable (brosse à dents, lunettes de myopie, etc...)
- Inscrivez-le à votre agenda si les doses sont espacées de plusieurs jours.
- Embauchez une infirmière privée qui se chargera de vous administrer les médicaments. 

 

*Entreposez vos médicaments dans un endroit sec et hors de portée des enfants.

Si vous vivez avec des enfants, vous savez qu'un accident peut très vite se produire. Assurez vous qu'ils n'aient pas accès à vos médicaments ni à aucun autre produit dangereux.
Aussi, respectez les consignes d'entreposage du médicament selon le fabricant car cela pourrait en affecter l'efficacité. En effet, certains médicaments doivent être conservés à l'abris de la lumière, de l'humidité, de la poussière etc... afin qu'ils ne se dégradent pas.

Avant de prendre un médicament, validez sa condition. La couleur, l'odeur, la consistance, le goût, l'opacité, la présence ou non de précipité, etc. Ces éléments peuvent indiquer que votre médicament s'est dégradé et que , par conséquent, il est impropre à la consommation.. Si une telle modification est normale, cela sera indiqué par le fabricant.

 

Que faire en cas d'omission de la prise d'un médicament?

Il est important de prendre vos médicaments en respectant leur fréquence sans oubli. C'est ce qu'on appelle «avoir une bonne observance». Cette régularité maintien la quantité de médicaments dans le sang à des taux efficaces. Cependant, il peut arriver des oublis. Dans ce cas, nous vous recommandons:

- De consulter la notice accompagnant votre médicament.

Ne doublez pas la dose la fois suivante.

Pour le médicament prescrit une par jour, s'il reste plus de 12 heures avant la prochaine dose, prenez le médicament dès que vous constatez le retard.

- Si le médicament est prescrit deux fois par jour, et qu'il reste 6 heures ou plus avant la prochaine dose, prenez le médicament dès que vous constatez le retard. pus, prendre la deuxième dose à l'heure habituelle. Par contre, s'il reste moins de 6 heures avant la prochaine dose, «sautez» la dose oubliée et prenez pas vos médicaments à l'heure prévue pour la deuxième dose seulement. Veillez cependant à ne pas oublier souvent. Il en va de votre santé!

- Si le médicament est prescrit trois fois par jours, «sautez» la dose oubliée et prenez pas vos médicaments à l'heure prévue pour la prochaine dose seulement car une dose prise en retard risque d’être dangereux en cumulant des principes actifs concentrés sur une courte période au lieu d’être écoulé dans le temps.

- Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

- Au Québec, vous pouvez communiquer avec l'info santé; au # 811 afin d'obtenir les conseils d'une infirmière.

 

Sources de référence

  • Cantrell, L., Suchard, J., Wu, A., Gerona, R. (2012). Stability of Active Ingredients in Long-Expired Prescription Medications. Archives of Internal Medicine. 172(21):1685-1687. doi:10.1001/archinternmed.2012.4501
  • Clayton, B. et Stock, Y. (2003). Soins infirmiers pharmacologie de base. 2, 30-38.
  • Ordre des pharmaciens du Québec. (2004). Communiqué de presse de l'Ordre des pharmaciens du Québec concernant la campagne de sensibilisation sur le bon usage des médicaments. Repéré à https://www.opq.org/fr-CA/presse/communiques-de-presse/communiques-2004/2004-09-17-campagne-de-sensibilisation-sur-le-bon-usage-des-médicaments/

Que pouvons nous faire?

215;323;5b944c68e829681553fcb662d05224c067310e23215;323;52b5ae052a208601e5b4881231f7f4b9da3d8ab3215;323;e78b127e1f84a40f832539b7790e24e434cb4157215;323;2d54b774e1478b3ccf998eb1ee0e9cc7b744576e215;323;dc6fc17110be39294874193bb49b7edfa07dc10e215;323;e0b1c096700b463b42c71b9f792bde784ffd2714215;323;2f38fbdd72858980cfdf4992d2c4989d232c7ae8215;323;3de0091c058eca1df2c77373eceae6a1ee519d9b215;323;f2d1022125d0b9d5a9da5eb9c6f156d7e23bf5c5

RETROUVEZ ICI D'AUTRES INFORMATIONS UTILES

Cliquez ci-dessous pour dérouler le menu

Voici quelques astuces infirmières pour faciliter la prise médicaments

• Conservez le médicament sous forme de sirop au réfrigérateur et administrez-le froid. Cela réduira la perception du goût.

• Mangez un aliment qui colle sur la langue juste avant la prise du médicament. Cela masquera le goût du médicament.

• Associez le médicament à une récompense (bonbon ou crème glacée).

• Écraser les comprimés (si cela est permis) et administrez-les avec de la compote froide.

• Se boucher les narines et avaler rapidement pour boire un peu d'eau par la suite.

• S'il s'agit d'un enfant, essayez d'en faire un jeu ou créer une histoire amusante en guise de distraction. Par exemple on pourrait faire semblant de donner une cuillerée à sa poupée puis la suivante à l'enfant.

• Voir si le médicament ne peut pas être prescrit pour être administré par une autre voie (rectale par exemple).

Fiches de médicaments en format pdf.

Bientôt disponibles

 

Attention! Avis important...

Les informations fournies sur ce site sont à vocation éducative. Elles ne remplacent pas l'avis de votre médecin, pharmacien, nutritionniste ou autre professionnel de la santé. Ces informations ne vous donnent pas de diagnostic médical. Notre contenu éducatif à pour but de vous informer sur des conditions de santé variées. Vous ne devez pas cesser ou retarder vos traitements ou médicaments en vous basant sur ce contenu éducatif. N'hésitez pas à consulter votre médecin en cas d'inquiétude. 

En présence de maladies chroniques, l'infirmière coach vous guide et vous soutien dans la gestion de votre maladie. Elle ne recommande, ne cautionne ou ne fait aucune déclaration sur l'efficacité, la pertinence ou l'adéquation de tests, produits, procédures, traitements, services, opinions ou fournisseurs de soins de santé.