Menu

Infirmière Coach de Santé

Améliorer la qualité de vie, Stimuler le changement, Prioriser la prévention

header photo

 

       

Éducation à la santé.

Les plantes et leurs propriétés médicinales

Ce que vous devez savoir pour une utilisation sécuritaire.

Pourquoi parler des plantes médicinales?

«La plupart des espèces végétales qui poussent dans le monde entier possèdent des vertus thérapeutiques, car elles contiennent des principes actifs qui agissent directement sur l'organisme. On les utilise aussi bien en médecine classique qu'en phytothérapie : elles présentent en effet des avantages dont les médicaments sont souvent dépourvus» (Larousse, 2001).

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé ou OMS (2000), les médicaments à base de plantes incluent  «des plantes, des matières végétales, des préparations à base de plantes et des produits finis qui contiennent comme principes actifs des parties de plantes, d'autres matières végétales ou des associations de plantes ».

Ainsi, sous forme de cataplasmes, décoctions, infusions, lavements fleet, onguents et plus, les plantes médicinales sont des alliées de santé utilisées depuis la nuit des temps en guise de traitement. Aujourd'hui, comme le sous entend l'OMS ci-dessus, bon nombre de personnes apprécient grandement le soutient apporté par ces plantes à leur santé. Cependant, bien qu'elles soient naturelles, leur utilisation à des fins médicinales doit se faire avec quelques précautions à cause des principes actifs qu'elles contiennent. Leur dosage inadéquat, leur association à certains produits pharmaceutiques et leur utilisation chez des femmes enceintes ou ayant des contre-indications, peuvent représenter une menace pour la santé de la personne qui les consomme.

 C'est la raison pour laquelle l'infirmière coach de santé présente cette section dédiée aux plantes médicinales polyvalentes très utilisés, ainsi que certains aliments pouvant interagir avec vos médicaments. Vous y trouverez des informations sur leurs propriétés et leurs précautions d'usage. Nous vous recommandons de toujours aviser votre médecin si vous prenez des médicaments en association avec des plantes médicinales.

 Bonne découvertes !

 

Quelles sont nos recommandations lors de la prise de plantes médicinales?

 

*Aviser votre médecin si prenez d'autres types de médicaments.

Si vous prenez des médicaments prescrits, non prescrits et des produits naturels, vous augmentez les risques d'interactions entre ces différents produits. Votre médecin ou votre pharmacien sauront vous conseiller à ce sujet.

*Attention, certaines plantes alimentaires et médicinales peuvent interagir avec vos médicaments.

Certaines plantes alimentaires et médicinales peuvent modifier l'effet des médicaments, rendant votre traitement dangereux pour votre santé ou inefficace. Nous pensons qu'il est donc primordial que vous soyez informé. Sachez que:

- Le pamplemousse et le jus de pamplemousse agissent sur certaines médications traitant l'hypertension ou abaissant le taux de cholestérol. Évitez donc d'en consommer si vous prenez de tels médicaments. Selon Clayton, B. & Stock, Y. (2003) « Même lorsque le client a bu du jus de pamplemousse le matin et ne prend son médicament que plus tard dans la journée, le métabolisme peut quand même être inhibé» 

-Certains aliments, combinées à des médicaments peuvent en augmenter la toxicité. C'est le cas de la théophilline (médicament contre l'asthme) et la caféine;, puis certains antiacide (Maalox) avec des jus d'agrume (jus d'orange)

- La consommation d'alcool peut affecter votre vigilance. L'associer à des médicaments dont les effets secondaires potentiels sont la somnolence, les vertiges ou des problèmes respiratoires n'est pas une bonne idée. Aussi, en cas de prise de métronidazole (FlagylMD), il est déconseillé de prendre de l'alcool jusqu'à deux jours après la fin du traitement car celui-ci diminue l'élimination d'alcool. Toujours en association avec l'alcool, les effets indésirables des antibiotiques tels que la diarrhée par exemple peuvent être plus grave..

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez nos publications associées puis, toujours questionnez votre médecin sur les interactions possibles entre les plantes alimentaires, médicinales, compléments alimentaires et les médicaments prescrits.

 

Sources de référence

  • Clayton, B. et Stock, Y. (2003). Soins infirmiers pharmacologie de base. 2, 30-38.
  • L'action des plantes médicinales (2001), Dans Encyclopédie des plantes médicinales. (P.10). Paris, France: Larousse-Bordas. en ligne. Repéré à https://www.permatheque.fr/PDF/Larousse%20Des%20Plantes%20Medicinales.pdf
  • Organisation mondiale de la santé, OMS. (2000). Médecine traditionnelle: définitions. Repéré à http://www.who.int/topics/traditional_medicine/definitions/fr/

 

Attention! Voici un avis important...

Les informations fournies par l'infirmière coach de santé sont à vocation éducative. Elles ne remplacent pas l'avis de votre médecin, pharmacien, nutritionniste ou autre professionnel de la santé. Ces informations ne vous donnent pas de diagnostic médical. Notre contenu éducatif à pour but de vous informer sur des conditions de santé variées. Vous ne devez pas cesser ou retarder vos traitements ou médicaments en vous basant sur ce contenu éducatif. N'hésitez pas à consulter votre médecin en cas d'inquiétude.

L'infirmière coach de santé fait la promotion de la santé , vous aide à prévenir accidents et maladies en favorisant l'adoption de saines habitude de vie et de comportements sécuritaires. En présence de maladies chroniques, l'infirmière coach vous guide et vous soutien dans la gestion de votre maladie.

L'infirmière Coach de santé ne recommande, ne cautionne ou ne fait aucune déclaration sur l'efficacité, la pertinence ou l'adéquation de tests, produits, procédures, traitements, services, opinions ou fournisseurs de soins de santé.