Menu

Infirmière Coach de Santé

Améliorer la qualité de vie, Stimuler le changement, Prioriser la prévention

header photo

 

       

Éducation sécurité domestique,

Des informations importantes pour une maison sécuritaire.

Protégeons les aînés et les tout-petits

Les blessures involontaires survenant à l'intérieur ou à proximité de la maison représentent un problème de santé publique mondial. Cause majeure de décès et d'incapacité chez les enfants de moins de 5 ans (Ablewhite et al., 2015), les chutes, les brûlures et les empoisonnements accidentels sont les causes les plus importantes de visite à l'urgence et d' hospitalisation.

Les tout-petits font preuve d'une grande curiosité et de manque de conscience du danger à cause de leur stade de développement (Achana, F. et al., 2015)Par conséquent, les parents se doivent d'anticiper les risques d'accidents domestiques et développer des stratégies pour les réduire.  Or, certains parents sous estiment les dangers dans le logement familial ainsi que les risques d'accidents, les percevant comme normaux et inévitables pour le développement de l'enfant. Malgré un logement non adapté, ils interrompent la surveillance des jeunes enfants.

Si les tout-petits sont les premières victimes des accidents domestiques, les personnes âgées ne sont pas à l'abri d'une mauvaise chute.
Ainsi, plusieurs études montrent qu'elles sont les premières victimes des accidents domestiques. Se prendre les pieds dans un tapis, chuter dans l’escalier, glisser dans la baignoire, se cogner à un meuble, tomber d’un escabeau, trébucher sur des fils électriques…sont tous des accidents évitables qui sont souvent reliés à des facteurs comme la diminution de la masse musculaire, le manque d'exercice , la baisse de la vue, la prise de plusieurs médicaments et autres. 
Compte tenu de ces éléments, le maintien au domicile en santé pour les aînés implique non seulement le respect des suivis médicaux, l'exercice physique, une alimentation saine et équilibrée, le soutien des proches ou la présence d'un intervenant à domicile, mais aussi l'adaptation de l'environnement de vie.

Si vous vivez avec de jeunes enfants, des aînés en perte d'autonomie, des personnes atteintes de déficience intellectuelle, cognitive ou visuelle, leur sécurité est sans doute une de vos préoccupations majeures.

C'est dans ce contexte que s'inscrit la démarche de l'infirmière coach de santé, consistant d'une part à fournir de l'information, de l'éducation et des conseils aux familles et d'autre part, des services d'évaluation de sécurité domestique. L'infirmière coach de santé ne vend et ne fait la promotion d'aucun produit lors de sa visite au domicile.

Conseils généraux pour prévenir les accidents domestiques infantiles.

Règles générales pour les parents et les gardiens

» Quelques règles  générales pour les parents.

- Les interventions les plus efficaces varient selon les pratiques de prévention des empoisonnements (Achana, F. et al., 2015).
L'éducation parentale seule n'est pas l'intervention la plus efficace. Afin de réduire les risques d'accidents domestiques au maximum il faut coupler l'éducation parentale à l'usage de dispositifs de sécurité et la surveillance et supervision de l'enfant. Ainsi, ne laissez jamais un tout-petit sans surveillance. Soyez vigilants car les jeunes enfants n'ont pas conscience du danger avant l'âge de 6 ans.

- Anticipez et prévoyez tout ce qu'un jeune enfant pourrait faire.

- En présence d'autres adultes, ne prenez pas pour acquis qu'ils surveillent l'enfant sauf si vous leur exprimez cette demande de façon claire.

- Parents, gardez votre sac hors de portée des tout petits.

-À partir de 18 mois, l'enfant est capable de comprendre les règles de sécurité et les interdits. Ainsi, vous pourrez déjà lui apprendre quelques règles de sécurité de base telles que:

  • Ne pas mettre les doigts dans les encadrements de portes.
  • Ne pas courir dans la maison

Pour éviter les accidents dans la cuisine et lors des repas

» Réduire les risques de brûlure dans la cuisine.

- Évitez les nappes afin que l'enfant ne renverse pas ce qui est sur la table et risque de se brûler ou se blesser.

- Maintenir les manches de casseroles à l'intérieur de la plaque de cuisson.

Se tenir loin de l'enfant lors de la manipulation de récipients contenant des liquides chauds.

Testez la température du biberon ou goûter le repas de l'enfant avant de lui donner.

Tenir les liquides (thé, café) et aliments chauds (soupe) hors de la portée de l'enfant.

Posez les tasses de café ou de thé loin des bords de comptoirs ou de table. Puis, utilisez une tasse munie d'un couvercle hermétique.

Évitez la consommation d'aliments chauds quand vous êtes à coté l'enfant car vous pourriez le brûler si l'aliment venait à se renverser.

Évitez de porter l'enfant dans vos bras ou dans un porte bébé ventral quand vous cuisinez.

- Gardez les allumettes, les briquets ou tout appareil pouvant produire de la chaleur hors de portée des enfants.

- Apprenez à l'enfant à ne pas tenir la porte du four au risque de se brûler. De plus, installez un dispositif qui en empêche l'ouverture.

 

» Réduire les risques d'empoisonnement et d'intoxication dans la cuisine.

- Lisez attentivement les étiquettes avant d'utiliser les produits d'entretien. Les ingrédients chimiques qu'ils contiennent peuvent représenter un danger pour la santé. Selon la Canadian      Health food association, les résidus laissés sur la vaisselle et les comptoirs à la suite du nettoyage peuvent être cancérogènes et donc, dangereux pour la santé. Pour la sécurité de  votre famille, utilisez de préférence des produits écologiques.

- Entreposez les produits d'entretien, de ménage, de vaisselle, de bricolage et les médicaments dans un endroit situé en hauteur et fermé à clé.

- Même si vous utilisez des contenants de produits d'entretient ou de médicaments à «l'épreuve des enfants», sachez qu'ils peuvent tout de même être ouverts par ceux-ci.

- Si vous disposez d'une cuisinières à gaz assurez vous de toujours fermer l'arrivée de gaz après son utilisation afin d'éviter les intoxications.

- Inspectez les tuyaux d'arrivée du gaz régulièrement pour déceler les risques de fuite.

 

» Soyez conscients des risques d'intoxications alimentaires. 

Selon Santé Canada, « chaque année, plus de 4 millions de Canadiens sont victimes d'une intoxication alimentaire ». Il est donc fortement recommandé de:

- Se laver les mains et nettoyer la surface de travail au savon entre la manipulation des aliments de deux catégories différentes et après tout contact avec la viande crue.

- Maintenir la température du frigo à moins de 4°C et du congélateur à -18°C ou moins.

- Maintenir les animaux loin des aliments et de leurs surfaces de préparation.

- Conserver les jus, les produits entamés au réfrigérateur.

- Bien cuire les viandes hachées et boulettes de viande.

- Éviter de consommer des aliments qui sont expirés.

- Laver les fruits et légumes à l'eau courante propre avant de les manger.
 

» Réduisez les risques d'étouffement lors des repas. 

Gardez l'enfant sous surveillance lors des repas.

- Hachez ou coupez très petits les aliments de l'enfant.

Des aliments durs tels que les arachides, les noix, les gommes à mâcher, les raisins entiers, les bonbons durs, etc... sont souvent impliqués dans des étouffements de jeunes enfants.      Il est préférable de ne pas en donner à l'enfant avant l'âge de 4 ans.

- Apprenez à l'enfant à ne pas parler la bouche pleine et à bien mâcher les aliments avant de les avaler.

Prévention des accidents dans la salle de bain

» Réduisez les risques de brûlure dans la salle de bain.

- Vérifiez la température de l'eau du bain avec un thermomètre avant d'y installer l'enfant. Si vous ne disposez pas de thermomètre, vérifiez       la  température de l'eau avec le coude. Vous ne devriez la ressentir ni chaude ni froide.

Réglez votre chauffe eau à 49°C ou 120° F maximum. Si vous ne pouvez le faire, évitez de laisser l'enfant jouer avec les robinets car il            pourrait se brûler avec l'eau chaude.

» Réduisez les risques d'intoxication et d'empoisonnement dans la salle de bain.

- Les produits d'hygiène personnelle entreposés dans la salle de bains tels que les cosmétiques, les shampoings, les vernis à ongles, les          rince-bouches, les parfums, etc... doivent également être placés hors de portée des enfants.

» Réduisez les risques de chute dans la salle de bain.

- Dans la baignoire, installez un tapis de baignoire antidérapant.

 

» Évitez les noyades dans la salle de bain.

- Maintenez la surveillance de l'enfant lors du bain ou proche d'un plan d'eau.

- Selon santé Canada, les sièges et anneaux de bains représentent un risque de noyade. Par ailleurs, ils donnent un faux sentiment de sécurité aux parents. Leur usage est déconseillé.

- Ne laissez pas un enfant de moins de 6 ans sans surveillance dans la baignoire.

En tout temps, maintenez le couvercle des toilettes baissé et la porte de la salle de bain fermée car l'enfant peut se noyer dans 2,5 cm (1 pouce) d’eau.

Prévention des accidents dans le salon et partout dans la maison

» Réduisez les risques de brûlure dans la maison.

- Ne laissez pas un enfant sans surveillance en présence de chandelles allumées.

» Réduisez les risques de blessures dans la maison.

- Installez des dispositifs qui empêchent l'ouverture des tiroirs et des placards.

Fixez les meubles instables au mur ou au sol afin qu'ils ne tombent pas sur l'enfant.

- Installez des dispositifs de protection pour les coins de meubles.

» Réduisez les risques d'empoisonnement ou d'intoxication dans la maison.

- Maintenez les boissons alcoolisées dans un meuble fermé à l'aide d'un dispositif à l'épreuve des enfants.

- Certaines plantes d'intérieur peuvent être toxiques en cas d'ingestion. Évitez d'en avoir en présence de très jeunes enfants.

 

» Évitez les chutes partout dans la maison.

- Empêchez l'accès de l'enfant aux fenêtre.

- Ne laissez pas les fenêtres ouvertes si l'enfant est seul dans la pièce.

- Installez des dispositifs spéciaux qui empêchent l'ouverture des fenêtres.

- Évitez d'installer une chaise ou autre élément proche d'une fenêtre que l'enfant pourrait utiliser pour grimper.

- Assurez-vous d'utiliser des chaussettes et des pantoufles antidérapantes pour éviter de glisser.

- Fixez les tapis au sol à l'aide dispositifs de type velcro.

- Ne laissez pas un enfant sans surveillance sur une table à langer, sur une chaise haute ou un canapé.

» Réduisez les risques d'électrocution partout dans la maison.

- Débranchés les appareils électriques après usage et tenez-les hors de portée des enfants.

- Ne laissez traîner aucun fils électrique.

- Recouvrez les prises électriques de dispositifs qui en empêchent l'accès.

» Réduisez les risques d'étouffement et de strangulation partout dans la maison.

- Maintenez un environnement sans fumée.

Ne laissez pas de sacs de plastique à la portée des enfants. 

- Installez des détecteurs de fumée et des avertisseurs d'incendie au plafond. Puis assurez-vous de leur fonctionnement régulièrement.

- Maintenez les cordons des stores hors de portée des tout petits.

» Réduisez les risques reliés aux objets de la vie quotidienne.

Tout objet de la vie quotidienne peut représenter un danger dans les mains d'un jeune enfant. En règle générale, maintenez hors de portée de l'enfant de moins de 3 ans tout objet que vous êtes capable de faire passer à l'intérieur d'un rouleau de papier de toilette car celui-ci est assez petit pour être avaler, introduit dans l'oreille ou dans le nez. Il est donc préférables de les maintenir hors de protée des tout-petits.
À titre d'exemple, les bijoux, les pièces de monnaie, les boutons, les bouchons de crayons, les ballons dégonflés, les objets de couture ou de tricot, les punaises, les trombones, etc... sont tous des potentiel dangers pour les tout-petits.

Prévention des accidents dans la chambre

» Réduisez les risques d'étouffement dans la chambre.

- Couchez bébé sur le dos sans oreiller, peluche ou autre objet qui pourrait l'étouffer.

- Pour un sommeil sécuritaire, assurez-vous que le tout-petit dorme dans un lit à barreau, sur une surface ferme et sans oreiller, couvre-lit,        peluche ou bordure de protection.

- Ne dormez pas dans le même lit avec bébé car cela augmente les risques d'étouffement pour l'enfant.

À partir de 18 mois, l'enfant est capable de comprendre les règles de sécurité et les interdits. Ainsi, vous pourrez déjà lui apprendre quelques règles de sécurité de base.

» Réduisez les risques reliés aux objets de la vie quotidienne.

Tout objet de la vie quotidienne peut représenter un danger dans les mains d'un jeune enfant. En règle générale, maintenez hors de portée de l'enfant de moins de 3 ans tout objet que vous êtes capable de faire passer à l'intérieur d'un rouleau de papier de toilette car celui-ci est assez petit pour être avaler, introduit dans l'oreille ou dans le nez. Il est donc préférables de les maintenir hors de protée des tout-petits.
À titre d'exemple, les bijoux, les pièces de monnaie, les boutons, les bouchons de crayons, les ballons dégonflés, les objets de couture ou de tricot, les punaises, les trombones, etc... sont tous des potentiel dangers pour les tout-petits.

 

» Réduisez les risques de blessures dans la chambre.

- Installez des dispositifs qui empêchent l'ouverture des tiroirs et des placards.

Fixez les meubles instables au mur ou au sol afin qu'ils ne tombent pas sur l'enfant.

- Installez des dispositifs de protection pour les coins de meubles.

» Évitez les chutes partout dans la chambre.

- Empêchez l'accès de l'enfant aux fenêtre.

- Ne laissez pas les fenêtres ouvertes si l'enfant est seul dans la pièce.

- Installez des dispositifs spéciaux qui empêchent l'ouverture des fenêtres.

- Évitez d'installer une chaise ou autre élément proche d'une fenêtre que l'enfant pourrait utiliser pour grimper.

- Assurez-vous d'utiliser des chaussettes et des pantoufles antidérapantes pour éviter de glisser.

- Fixez les tapis au sol à l'aide dispositifs de type velcro.

- Ne laissez pas un enfant sans surveillance.

» Réduisez les risques d'électrocution dans la chambre.

- Débranchés les appareils électriques après usage et tenez-les hors de portée des enfants.

- Ne laissez traîner aucun fils électrique.

- Recouvrez les prises électriques de dispositifs qui en empêchent l'accès.

Prévention des accidents dans les escaliers, sur les balcons et les terrasses

» Évitez les chutes dans l'escalier.

- Installez des rampes d'escalier et demandez à l'enfant de descendre les marches sans précipitation.

- Les escaliers vernis, peuvent être glissants. Pour éviter les chutes, installez-y des bandes antidérapantes.

- Évitez d'encombrer les couloirs et les escaliers d'objets inutiles.

- Installez des barrières fixées solidement au mur afin que l'enfant n'accède pas aux escaliers.

- N'utilisez pas de marchette à roulette pour bébé afin d'éviter les blessures suite aux chutes dans les escaliers.

» Réduisez les risques au niveau des terrasses et balcons.

Ils doivent avoir des garde-corps d'une hauteur d'au moins 42 pouces, ou de 36 pouces si le plancher de la terrasse est à moins de six pieds du niveau sol. Les balustres ne devraient pas être disposés de façon à faciliter l'escalade (disposition horizontale par exemple). L'espace maximal entre les balustres est de 4 po, afin que l'enfant ne puisse y passer la tête.

Prévention des accidents dans les piscines et proche des plans d'eau.

» Prévenez les noyades dans la piscines, à la mer et proche d'un plan d'eau.

Selon Santé Canada, les noyades sont les principales causes de décès chez les enfants de  1 à 4 ans. Les recommandations ci-dessous vous permettrons de prévenir ce type d'accident à la piscine, à la mère ou proche d'un plan d'eau.

- Même en présence de sauveteurs, maintenez la surveillance de l'enfant en tout temps et ne confiez pas cette responsabilité aux frères et       soeurs de moins de 13 ans. De plus, ne prenez pas pour acquis que les autres adultes surveillent l'enfant; à moins de leur avoir demandé   spécifiquement.

- Mettre à l'enfant un gilet de sauvetage ajusté à sa taille ou utilisez des dispositifs de flottaison. Cependant, n'oubliez pas  que ces dispositifs    ne sont que des aides à la nage. Ils n'empêcheront pas une noyade. Par mesure de sécurité, vous devez surveillez constamment l'enfant .

- Respectez la zone de baignade autorisée et évitez les zones profondes.

- Donnez des cours de natation à l'enfant dès que son âge le permet.

- Sécurisez l'accès à la piscine privée à l'aide d'une barrière munie d'une porte qui se referme automatiquement. À ce sujet, Santé Canada        recommande que la clôture soit haute de 1,2 mètres minimum.

- Ayez de l'équipement de sauvetage disponible et gardez les numéros des services d'urgence à proximité de la piscine.

- Demandez aux enfants de ne pas courir proche de la piscine. 

- Après la baignade, retirez tous les jouets et rangez-les! Cela évitera d'attirer l'enfant vers la piscine.

- Après la baignade, découvrez la piscine à l'aide d'un revêtement de sécurité.

Prévention des accidents dans le jardin, la cour et lors des jeux

» Réduire les risques d'accidents dans la cour et le jardin.

- Pour éviter que votre enfant aille jouer dans la rue, la cour et le jardin devraient être clôturés.

- Si vous possédez des outils de jardinage, des engins motorisés, des produits toxiques (insecticides ou autres produits de traitement pour
     le jardin) : ils doivent être soigneusement rangés, en hauteur lorsque cela est possible et dans un local fermé.

» Réduire les risques d'accidents à l'heure des jeux et loisirs.

- Vérifiez régulièrement les jouets de votre tout-petit afin de vous assurer qu’ils ne comportent pas de pièces sur le point de se détacher.

Respectez l’âge recommandé par les fabricants sur les emballages de jouets.

Lisez les recommandations du fabricant avant de laisser l'enfant manipuler le jouet même s'il vous paraît inoffensif.

Mettez à l'enfant son casque et ses protèges genoux pour faire du vélo et patins à roulette.

Enseigner à l'enfant à ne pas jouer ou courir avec un objet pointu.

 

» Soyez conscients des risques d'étouffement et de strangulation lors des jeux. 

- Éviter les foulards et les écharpes. Utilisez plutôt les cache-cou.

Retirez les cordons de capuchon quand l'enfant joue dans les structures de jeux afin d'éviter qu'il s'étrangle en cas de cordon coincé.

Certains jouets tels que billes, voitures, petites pièces de jeux de société, casse-têtes, poupées et toutous avec des yeux ou des décorations qui peuvent être arrachés, peuvent être        à    l'origine de l'étouffement de l'enfant. Prenez soin de bien inspecter le jouet de l'enfant avant le jeu puis surveillez l'enfant pendant le jeu.

Retirez les cordes attachées aux jouets des enfants car elles représentent des risques de strangulation en s'enroulant autour du cou.

Attention aux médicaments et produits responsables d'empoisonnement

» Précautions reliées aux médicaments et produits dangereux.

- Parents, si vous devez administrer des médicaments sans ordonnance à votre enfant, lisez toujours la notice afin de savoir s'il peut être donné à votre enfant. Certains médicaments tels que ceux contre la toux et le rhume, ne doivent pas être administrés aux enfants de moins de 6 ans. Par ailleurs, n'administrez pas des médicaments pour adultes à un enfant de moins de 12 ans.

- Attention! plusieurs médicaments peuvent contenir le même principe actif. C'est le cas de l'acétaminophène qu'on retrouve dans plusieurs médicaments contre la fièvre, la douleur, le rhume et la grippe. Afin d'éviter les intoxications involontaires, assurez-vous de ne pas excéder la dose recommandée en cas d'association médicamenteuse.

- Informez vous sur les effets secondaires possibles des médicaments à administrer et demandez que faire s'ils se manifestent.

- Administrez les médicaments tels que prescrits par le médecin, en respectant la dose et la durée du traitement même si l'enfant va mieux.

- Ne présentez pas les médicaments aux enfants comme s'ils étaient des bonbons même pour en faciliter la prise. Méfiez vous des risques d'associations «bonbons-médicaments» que l'enfant pourrait faire.

- Gardez les médicaments et tout produits dangereux hors de portée des enfants, dans un placard en hauteur et fermé à clé

- Surveillez l'enfant quand vous utilisez des produits toxiques. Attention aux capsules de lessive attrayantes pour les enfants!

Consultez nos sources de référence

Sources de référence

  • Ablewhite et al. (2015). Parental perceptions of barriers and facilitators to preventing child unintentional injuries within the home: a qualitative study. BMC Public health. 2015  15:280 Repéré à  https://doi.org/10.1186/s12889-015-1547-2
  • Achana, F. et al. (2015). The effectiveness of different interventions to promote poison prevention behaviours in households with children: A network meta-analysis. Plos one 2015 Repéré à https://doi.org/10.1371/journal.pone.0121122
  • Canadian Health food association. Repéré à https://chfa.ca/fr/index.html
  • Centre de traumatologie de l'hôpital de Montréal pour enfants. (2015). Prévenir les blessures dans les premières années de vie.Bébés et bambins 0-24 mois. Repéré à www.hopitalpourenfants.com
  • Parachute. Prévention des blessures chez les enfants (0 à 6 ans). À propos de prévention des blessures chez les enfants. Repéré à www.parachutecanada.org
  • Santé Canada. (2016). Sécurité au domicile. Repéré à https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/securite-domicile.html
  • Santé Canada. (2016). Sécurité en matière de baignade. Repéré à https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/prevention-blessures/securite-matiere-baignade.html

Voici ce que nous vous offrons

215;323;5b944c68e829681553fcb662d05224c067310e23215;323;52b5ae052a208601e5b4881231f7f4b9da3d8ab3215;323;e78b127e1f84a40f832539b7790e24e434cb4157215;323;2d54b774e1478b3ccf998eb1ee0e9cc7b744576e215;323;dc6fc17110be39294874193bb49b7edfa07dc10e215;323;e0b1c096700b463b42c71b9f792bde784ffd2714215;323;2f38fbdd72858980cfdf4992d2c4989d232c7ae8215;323;3de0091c058eca1df2c77373eceae6a1ee519d9b215;323;f2d1022125d0b9d5a9da5eb9c6f156d7e23bf5c5

CONTACTEZ-NOUS!

Attention! Avis important...

Les informations fournies sur ce site sont à vocation éducative. Elles ne remplacent pas l'avis de votre médecin, pharmacien, nutritionniste ou autre professionnel de la santé. Ces informations ne vous donnent pas de diagnostic médical. Notre contenu éducatif à pour but de vous informer sur des conditions de santé variées. Vous ne devez pas cesser ou retarder vos traitements ou médicaments en vous basant sur ce contenu éducatif. N'hésitez pas à consulter votre médecin en cas d'inquiétude. 

En présence de maladies chroniques, l'infirmière coach vous guide et vous soutien dans la gestion de votre maladie. Elle ne recommande, ne cautionne ou ne fait aucune déclaration sur l'efficacité, la pertinence ou l'adéquation de tests, produits, procédures, traitements, services, opinions ou fournisseurs de soins de santé.